Paraître, c’est s’oublier

Paraître, c’est s’oublier. Porter constamment un masque. C’est être le reflet de ce que la société voudrait que l’on soit.

Le “paraître” me met hors de moi. C’est faire semblant d’être ce que je ne suis pas. Par politesse. Pour me fondre dans la masse. Et m’intégrer.

Comment se fait-il que nous devions adopter le goût des autres pour être accepté ? Que nous devions nous détacher de notre nature pour vêtir celle qui est acceptée par la société ? (J’ai l’impression de parler du combat des cultures traditionnelles face aux cultures dominantes.) Comment pouvons-nous accepter de renier ce que nous sommes pour que les autres nous approuvent ?

Paraître, quels risques ?

Il paraît que tu as mauvais goût. Que tu as un style particulier. Ne suis-tu pas la mode ? Que ce soit ton apparence extérieure, tes fréquentations, les musiques que tu écoutes ou tout simplement tes passions, ils sont toujours à côté des goûts standards ? Il est peut-être faux de dire que tes goûts sont parfaitement normaux. Mais le pire n’est pas d’avoir des goûts inhabituels, voire mauvais, tout ça est subjectif. Ce serait plutôt que tu ne fasses plus confiance à tes goûts. En somme, que tu ne te fasses plus confiance. Pourquoi ? Parce que parfois, à force de critiques, la confiance aveugle que nous avons tous en nous même – remarquez les enfants – s’étiole en grandissant. Il y a ceux qui sont arrivés à surmonter les critiques et affirment leur être dans toutes ses imperfections. J’admire. Et il y a les autres.

Quand c’est toujours les autres qui nous dictent quoi faire, quoi porter, qui fréquenter… nous perdons confiance en nous, en nos choix, et en nos décisions, même les plus anodines.

Nous avons besoin d’être

Nous avons besoin d’échouer pour apprendre de nos erreurs. Accepter d’être parfois perdant. Et l’être réellement à un moment donné. C’est se faire du mal de paraître toujours gagnant alors qu’au fond, ce n’est qu’une façade. Il est nécessaire, par exemple, d’essayer des styles vestimentaires différents. Échouer dans ses choix et, un jour, trouver notre style. Celui qui va avec notre personnalité. Avec qui nous sommes vraiment et à quoi nous voulons ressembler.

En gros

Paraître, c’est s’oublier. Porter constamment un masque. C’est être le reflet de ce que la société voudrait que l’on soit. Ce n’est pas le regard des autres qui nous définit. C’est le regard que nous portons sur nous même. A nous de voir notre beauté et notre valeur quand les autres ne le voient pas (qu’ils le voient ou pas d’ailleurs!). L’important c’est d’être soi et de s’aimer peu importe les dires et médisances. Voilà !

 

0 comments on “Paraître, c’est s’oublierAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *